Brexit : peut-on parler de « coup d’Etat » après la suspension prévue du Parlement ?

Au Royaume-Uni, pays qui ne dispose pas d’une Constitution écrite et figée dans le marbre, tout est question d’interprétation. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*